Alex Fortin 04/13/2019

Valtteri Bottas s’est adjugé la pole position du Grand Prix de Chine dans une des qualifications les plus improbables depuis le début de la saison 2019. Lewis Hamilton et Sebastian Vettel complètent les positions deux et trois.

« C’est un bon week-end depuis le début . Je me sentais déjà très confiant ce matin dans les essais et les qualifications. Honnêtement, je me suis battu un peu en Q3 pour obtenir le tour parfait, mais c’était assez bon.

« La voiture a été vraiment bonne ce week-end et Lewis a également réussi à beaucoup améliorer pendant les qualifications, et c’était super proche », a jugé Bottas.

La position de tête semblait atteignable pour les quatre ténors et la première ligne accessible pour Max Verstappen avant que le dernier tour de chacun en Q3 prenne une tournure aussi différente que bizarre. 

D’abord, Verstappen n’a pu enregistrer un deuxième temps en fin de Q3. Bloqué et dépassé par tout le monde dans son tour d’installation, il n’a pu franchir la ligne de départ arrivé à temps.

« Il y a cette règle non-écrite selon laquelle tout le monde garde sa position dans le troisième secteur. Je suivais Charles (Leclerc) à l’épingle et tout le monde s’est mis à me dépasser. Je vais savoir quoi faire la prochaine fois », a laissé planer le Néerlandais.

Ensuite, si Hamilton et Vettel ont amélioré leur temps quelque peu, le jeune Charles Leclerc a semblé visiblement frustré par sa performance dans la voiture. À la radio, il a crié plusieurs châtiments et s’est blâmé pour sa quatrième position.

« Ce n’est pas la voiture, elle était bonne. C’est moi qui aurais dû être meilleur. Allez Charles! », s’est-il. Exclamé.

Stroll est un prisonnier de la Q1

Le pilote canadien Lance Stroll a, pour une énième fois, été incapable de sortir de Q1. Ses problèmes en qualifications se prolongent depuis l’an dernier. En tout, cela fait sept fois de suite qu’il ne peut atteindre Q2 dont trois en trois cette saison.

« Il ne faut pas compter celles de l’an dernier, parce que je ne pouvais rien sortir de cette voiture-là.  Maintenant, il faut améliorer les petits détails. Ça va bien en course, mais j’ai encore un peu de misère avec la voiture sur un tour en qualifications et j’essaie encore de m’adapter à elle », de justifier un Stroll visiblement frustré par la question.

« C’est dommage, car c’était très serré à la fin, mais j’ai échappé quelques dixièmes (de seconde ) et malheureusement ça nous a coûté (une place en Q2) ».

Fort de départs canon depuis le début de sa carrière, le jeune pilote de troisième année compte sur ces faits d’armes pour rattraper sa mauvaise qualification. Selon lui, les points sont accessibles.

 « Ceci étant dit, je pense qu’on peut encore marquer des points demain (dimanche). J’étais parti en 16e place en Australie, et j’ai fini neuvième, ici, les possibilités de dépassements sont encore plus grandes, donc tout est possible », a-t-il conclu.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.