Alex Fortin 05/11/2019

Valtteri Bottas s’est qualifié en position de tête pour la troisième course de suite en devançant son coéquipier Lewis Hamilton aux qualifications du Grand Prix d’Espagne.

En plus d’être le meneur au Championnat du monde des pilotes, Bottas a complètement écrasé la compétition, samedi, à Barcelone. Son temps de 1:15.406 est carrément plus de six dixièmes plus rapide que celui de Hamilton et une seconde devant celui de Charles Leclerc chez Ferrari.

« J’ai vraiment apprécié la montée d’adrénaline. La saison a bien commencé et je me sens de mieux en mieux dans la voiture », de décrire le Finlandais à sa sortie de la voiture.

Pour Lewis Hamilton, son visage semblait montrer de la frustration tout en gardant le regard sur la course de demain, là où les points se gagnent.

« Valtteri a fait un travail fantastique. De mon côté, je n’ai pas assemblé un tour complet. En fin de compte, je n’ai pas fait le travail, mais c’est bien pour l’équipe d’avoir un 1-2. J’espère seulement être le premier demain ».

À la traîne, Sebastian Vettel préférait se montrer philosophe face à son rythme insuffisant pour espérer se qualifier en première ligne, voir en pole. Chose qu’il n’a pas réussi à accomplir encore en 2019.

« Je pense que nous avons tout sorti de la voiture, mais oui … heureux, mais pas heureux. La voiture n’est pas mauvaise, mais évidemment nous ne sommes pas assez rapides », de résumer sagement l’Allemand.

Son coéquipier Charles Leclerc n’a pu se placer plus haut que la cinquième position. Les deux Ferrari sont séparés par Max Verstappen, toujours surprenant au volant de sa Red Bull.


Lance Stroll prisonnier de Q1

Le Canadien Lance Stroll est définitivement dans une impasse. Il n’a pu franchir Q1 pour la cinquième fois cette saison, se qualifiant en 17eposition.
 

Son coéquipier Sergio Perez a pu, de son côté, tenter d’améliorer son sort en passant à Q2. Il ne partira toutefois que de la 15eposition. Une qualification ratée chez Racing Point.

« Nous avons été un peu en retrait pendant les essais et je pense que cela a été démontré dans les résultats des qualifications cet après-midi. C’est l’une de ces pistes où les pilotes doivent être totalement à l’aise avec l’équilibre de la voiture et il est juste de dire que nous n’avons pas trouvé le bon compromis », a expliqué le le directeur chez Racing Point, Otmar Szafnauer.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.